D12OUZE

Au départ il y a Desmon Morris, psychologue comportementaliste qui a réfléchi aux étapes nécessaires pour rentrer en intimité avec une personne: Il en a relevé 12.

D12ouze est une performance qui a été créée à l'occasion de la saison culturelle « Paysages – Bordeaux 2017 » Une première version de cette performance comme un laboratoire expérimental a été faite à L’hôtel de Sèze. 

Puis elle a été joué sur un bateau, en appartement, dans un squat d'artistes de 20 000 m2 et bientôt dans l'écrin du théâtre immersif sur un pltauea de 1200m2. C'est une expérience protéiforme qui peut se dérouler en 10 minutes comme en 1 ou 3 heures. Offrant aussi bien un parcours qu'un format happening.

 

Un nouveau regard sur l’intimité 2.0 avec un besoin de partage et de créativité numérique. L’idée est d’interroger nos notions de l’intimité qui ne seraient pas uniquement observées ou offertes mais vécues et (re)découvertes. D12ouze n’est pas une expérience unilatérale où le spectateur ne s’intègre pas dans le projet mais une expérimentation de soi et de l’autre: on y entre en contact, on stimule tout en l’étant aussi.

Nous sommes tous artistes, nous sommes tous spectateurs, nous engageons notre intimité en permanence sans pourtant le faire en pleine conscience.

Les réseaux sociaux et l’ultra communication nous font oublier que nous déversons notre sphère privée sans discontinuer et cela avec notre consentement. Nous sommes parfois voyeurs, parfois acteurs. Exhibitionnistes de nos sentiments, de nos modes de vie, nos intimités n’ont plus les mêmes frontières. Lieu de ressources ou de résistance, l’intime, aujourd’hui, s’expose, s’affiche et fait débat. On s’efforce de contrôler, de surveiller ce qui est indicible, invisible et enfoui au plus profond de chacun. Le fantasme de tout montrer, de tout voir a toujours cherché une légitimité, il n’en a désormais plus besoin:  les nouveaux codes s’en sont chargés pour lui. A l'heure de la banalisation de l'image et de l'étalement de la vie privée, on a oublié l'importance du dévoilement maîtrisé : avec « d12ouze », nous souhaitons interroger une partie du sujet tout en gardant une part de mystère et de choix. C'est toute la subtilité, la grâce et le précieux du moment qui dévoile tout en laissant libre interprétation au spectateur. Tour à tour, les artistes et le public explorent des territoires inconnus,confrontent les idées reçues et s'interrogent sur ce qu’est l’intimité. Nous menons une réflexion sur la place de l’intimité dans l’œuvre, dans l’Homme et dans l’artiste ainsi que sur  cette relation singulièrequi s'instaure entre eux et ceux qui la regardent, la mise en condition du public dans le dialogue à 3 qui s’engage.

 

Ne lâchant jamais la main du spectateur, à la fois public et acteur : rien n’est jamais figé et tout pourra se passer au fil des minutes et du chemin parcouru

Ont participé aux anciennes représentations:

Vanda Spengler: Photographe et vidéaste

Gilles: modèle

Stan Briche : danseur, comédien

Marie Ougergouze: Comédienne, directrice artistique

Sarah Rebière: conteuse, musicienne, performeuse

G I B U S: Tourneur sur bois

Amaryllis Joskowicz: photographe

Mara Sastre: maquilleuse, illustratrice, vidéaste

Emilie Malfaisant: styliste

William: developpeur web

Jean Grillet : musicien

Axel Von Marcel: graphiste

Charles Perron: aide précieuse